Les mesures d’évitement

Elles permettent l’évitement de l’impact à la source. Elles concernent le choix du site, le choix du nombre d’éoliennes et leur localisation fine, la localisation et le dimensionnement des plateformes, des zones de travaux et certaines adaptations de période de travaux. Elles sont généralement intégrées au fur et à mesure de la définition du projet et sont examinées en fonction du choix du site.

Par exemple, pour les chauves-souris, une des mesures d’évitement des impacts les plus efficaces est d’éloigner les éoliennes des zones boisées (boisements, haies) ou des zones humides.

Mesures d’évitement des impacts
Type d’impactType de mesuresOutils/Moyens
Mortalité, dérangement, perte d’habitat et de fonctionnalités écologiques Eviter les implantations dans les zones écologiques fonctionnelles des espèces à risques, effectivement fréquentées ou indispensables à l’atteinte d’un état de conservation favorable (dans le cas des espèces particulièrement menacées). Respecter les zones d’exclusion. Tenir compte des principales zones de migration, des linéaires convergents, des zones de boisement, etc. Définition des mesures à l’aide des éléments suivants :

SRE (« macro-siting ») et expertises naturalistes associées, données environnementales locales, connaissance de la biologie des espèces, Listes rouges constituées conformément à la méthodologie de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), Atlas naturalistes, appui des experts locaux.

Pour les chiroptères : prise en compte de l’activité des chiroptères sur le futur site d’implantation en utilisant un protocole standardisé reconnu (recherche de gîtes, de sites de chasse, de zones de transit et de migration pour chaque espèce).
Perte d’habitats et de fonctionnalités écologiques Minimiser les zones perturbées et à artificialiser (chemins d’accès, zones de levages, plateformes). Conserver les continuités écologiques. Planification, micro-siting (positionnement fin des éoliennes).
Suivi des chantiers par des experts naturalistes afin d’éviter la destruction d’éléments naturels importants.
Effets cumulatifs Optimiser les implantations au regard des impacts des ouvrages existants (lignes électriques, routes, autres projets éoliens, etc.). Eviter les densifications en zone sensibles. Limiter le nombre d’éoliennes. Planification, micro-siting, évaluations environnementales des ouvrages existants et/ou connus.
Documents
Guide de l’étude d’impact sur l’environnement des parcs éoliens, MEDD, 2010
EUROBATS Publication Series N°6 Guidelines for consideration of bats in wind farm projects, EUROBATS, revision 2014
Lignes directrices nationales sur la séquence éviter, réduire et compenser les impacts sur les milieux naturels (2013) Lignes directrices nationales sur la séquence éviter, réduire et compenser les impacts sur les milieux naturels, MEDD, 2013