Analyse du cycle de vie des éoliennes implantées en France

Cette étude a pour but de fournir des données précises sur les impacts environnementaux de la production éolienne avec les spécificités du parc français installé sur terre et prévu en mer. L’étude a également pour objectif de quantifier et de qualifier sur des indicateurs l’état de ressources primaires utilisées pour la production d’électricité d’origine éolienne et la pression exercée sur ces ressources.

L’étude récemment publiée par l’Ademe consiste à traduire les consommations et émissions de matières ou d’énergies résultants de la fabrication, de l’installation, de l’exploitation et du démantèlement des éoliennes en impacts environnementaux potentiels.

Elle montre que le taux d’émission du parc français est de 12,7 g CO2 eq/kWh (valeur similaire avec celles données par le GIEC ou les autres études académiques). Le taux d’émission est faible par rapport à celui du mix français, estimé à 79 g CO2/kWh (année de référence 2011).

L’étude conclut à de faibles impacts sur les compartiments air, sol et eau et estime qu’avec un temps de retour énergétique est de 12 mois (5 fois moins que le mix électrique français) l’éolien est un moyen efficient de produire de l’énergie.

<media178|icone|left>Impacts environnementaux de l’éolien français, Ademe, Avril 2016.